• +33 499 612 256
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Procédé eXaFOG :

eXaFOG est un procédé biologique de traitement des déchets gras. Il conduit à leur élimination, sans production de boues secondaires, sur site et sans transport, tout en respectant les normes de rejet. Ce module très compact permet (1) l'élimination des déchets gras avec une cinétique élevée et des rendements jusqu’à 90%, (2) ou une hydrolyse maîtrisée des graisses pour l'alimentation des méthaniseurs.

FLAMME0ORRAPIDE ET SIMPLE : eXaFOG simplifie la phase de traitement des déchets gras grâce à l’action des microorganismes sélectionnés et produits exclusivement par notre laboratoire Recherche & Développement. Les bioactivités, mises en présence d’oxygène, transforment rapidement et sans produire de déchets secondaires les graisses en eau et dioxyde de carbone (réactions d’hydrolyse et de β-oxydation). L’effluent traité est renvoyé vers le poste de relevage de la station.

FLAMME0BLÉCONOMIQUE ET SÛR: eXaFOG est un procédé à rendement élevé de traitement sur site des déchets. Les temps de réactions étant très courts, l’installation occupe une surface au sol très réduite en comparaison avec les systèmes classiques. Très simple d’utilisation, économique, eXaFOG est également 2 à 3 fois moins cher qu’un procédé de traitement classique. Connecté à un superviseur, il ne nécessite aucune intervention de maintenance particulière.

Traitement dchets gras 300px

ExAFOG intégré dans un bâtiment avec
traitement des odeurs

 exaFOGdco02

 

FLAMME0GRDESCRIPTION TECHNIQUE DE L’INSTALLATION

exaFOG04

 
 

CARACTÉRISTIQUES

  • Procédé agité aérobie à température contrôlée.
  • Mise en oeuvre de microactivités sélectionnées dans des réactions d’hydrolyse et de β-oxydation conduisant à la transformation des graisses en eau et dioxyde de carbone.
  • 1 m3/jour de boues à traiter = 10 m2 au sol.
 La pompe alimente le bioréacteur en boues grasses dilacérées. Durant le traitement, l’agitateur permet une homogénéisation. L’aération et la régulation en température du milieu optimisent le processus. Une pompe de transfert recircule cycliquement les eaux chargées sur un tamis rotatif permettant l’élimination des particules solides en suspension. Une électrovanne, asservie au fonctionnement du tamis, ouvre l’arrivée d’eau chaude de rinçage. L’effluent résultant du traitement est évacué par la vanne motorisée. L’automate, relié aux sondes de la station, assure la gestion des actionneurs, génère et communique les alarmes lorsqu’il détecte des situations anormales. Il met également à jour une base de données résumant l’état et le  fonctionnement de la station.
Version PDFtelecharger pdf